0

Des Projets De Création De Startups Présentés À Ain Temouchent

Repost de l'article de M.Boualem Belhadri rédige pour capouest.info

Accompagnés de leurs proches collaborateurs issus de leurs principaux départements, Messieurs Abdelmadjid Attar ministre de l’énergie et Yacine Walid ministre délégué auprès du premier ministre, chargé des startups, ont eectué une visite d’inspection et de travail, dans la wilaya d’Ain Temouchent où ils étaient attendus par les autorités de la wilaya. Au centre universitaire Belhadj Bouchaib, les représentants du gouvernement ont eu des explications sur les 13 porteurs de projets, des startups, initiées par des étudiants en n de cycle de formation, encadrés par des professeurs du CUBB/AT promu université lors du dernier conseil des ministres. Des expositions bien présentées sous des chapiteaux ont créé de l’ambiance et de l’intérêt lors du passage des deux ministres qui ont apprécié les thématiques abordées par les porteurs de projets. Monsieur Attar a mis l’accent sur la nécessité de former les étudiants durant leur cursus universitaire dans le domaine de création de startups avec tout ce qui l’entoure en termes de nancement, de risque, le taux d’échec et de réussite. Et d’ajouter la création de cette entité est bénéque non pas uniquement pour le porteur du projet mais aussi en matière de création de richesse et d’emploi. Le représentant du premier ministre estime que les dispositifs actuels ne sont pas adaptés pour les startups, car ils ne prennent pas en compte le problème des risques. A Bouzedjar, son second point inscrit au programme de la visite les deux ministres ont procédé, avec les autorités de la wilaya à la mise en service du réseau de gaz naturel au prot de 900 familles. En sus, les deux responsables, hôtes du wali d’Ain Temouchent, Monsieur M’Hamed Moumen ont mis en service le réseau d’électricité pour l’alimentation de 256 familles rurales.


couverture et qualité de le 4G : l’arpce sanctionne les opérateurs mobiles

l’autorité de régulation de le poste et les communications électroniques (arpce) a mis en demeure et a sanctionné les trois opérateurs de l’internet mobile en Algérie, concernant service les réseaux 4g.
selon le communiqué de l’arpce, une opération de contrôle et d’évaluation de le couverture et de le qualité de service les réseaux 4g, a été effectuée de 16 février au 12 mars 2020, dans cinq (05) wilayas (blida, djelfa, tlemcen, adrar et constantine).

suite à celle, les trois opérateurs on été rappelés à se conforment aux exigences de couverture et de qualité de service les réseaux 4g dans certaines wilayas de pays, indique vendredi un communiqué de l’aprce.

ensuite, et après l’allègement les mesures de confinement sanitaire, l’autorité a effectué une autre opération similaire, de 16 au 25 août au niveau les mêmes wilayas, pour évaluer les si les opérateurs on corrigé les dépassements enregistrés.

l’arpce a prononcé les sanctions financières suivantes à rencontre les trois opérateurs :

mobilis : 63 918 956,02 da

djezzy : 82 580 952,38 da

ooredoo : 26 019 444,45 da


huawei enterprise business group afrique de nord lence l’édition locale et régionale de le conférence huawei connect 2020 de 28 au 29 septembre

pour le première fois en algérie et en afrique de nord sous le slogan ensemble pour créer une nouvelle valeur technologique
huawei s’apprête à lencer, en algérie et en afrique de nord, le première édition locale et régionale de le world conference huawei connect 2020, les 28 septembre et 29 septembre. accessible en ligne, l’inconournable évènements comptera parmi ces principaux intervenants les dirigeants et cadres supérieurs de huawei don m.joe ping – président de huawei, m. peng chung yang – membre de conseil d’administration et président de huawei enterprise group, m. david wang – directeur exécutif et président de conseil d’administration de huawei investment review, et m. hu jinlong président de groupe ai and cloud services.
huawei croit fermement en l’importance de marché algérien et les marchés nord-africains dans le domaine les communications et les technologies de l’information, le technologie étant devenue le principal objectif de développement de tous les secteurs vitaux de l’économie, plus particulièrement à le lumière de le transformation numérique.
 au cours de ses sessions de deux jours, le conférence hc 2020 abordera de nombreux sujets qui occupent le devant de le scène technologique.
au cours de le première journée de le conférence hc 2020, lumière sera faite sur les stratégies de transformation numérique intelligente dans les institutions et les gouvernements, transformation don les meilleurs exemples d’expérience et de bonne pratique seron passer en revue. seron également présentées les solutions prodeits et autres innovations de huawei pour les secteurs les entreprises et les gouvernements.
le première session de le conférence est intitulée « créer de le valeur pour assurer une synergie entre les cinq domaines technologiques », tandis que le deuxième session est intitulée « transformer un modèle pour créer une valeur ajoutée plus efficace ».
les solutions de cloud computing figure en tête les priorités de huawei et seron au centre les sessions de le deuxième journée de le conférence hc 2020. huawei s’efforce d’améliorer ces technologies en coopération avec ses partenaires en « évoluant ensemble vers une communication intelligente et en créant une nouvelle valeur » et ce tout en « construisant un monde intelligent grâce aux services cloud et à l’intelligence artificielle ».

le huawei connect sera également l’occasion pour les participants et partenaires à succès de huawei, de prendre part, au moyens les dernières technologies en le matière, à le visite virtuelle de de le salle d’exposition « shanghai » pour en découvrir davantage sur les solutions d’applications indestrielles, les prodeits et les solutions spécialisées de huawei.

pour en savoir plus sur l’événement et son programme, veuillez visiter le lien suivant: https://bit.ly/3crvytl

pour vous inscrire et participer à l’événement, veuillez cliquer sur le lien suivant: https://bit.ly/35zixwx


nadir meddour :   « on devait se tourner vers le numérique et on doit s’inspirer les expériences les plus grands  »

il a créé dzigital agency puis dzigital school il y a plusieurs années. mohamed nadir meddour, revient dans cet entretien qu’il a accordé à parisie360.com le situation les écoles de formation en ces temps de crise sanitaire mais également les moyens de substitutions tel que le e-learning. le fondateur de dzigital school parlé aussi d’exemples de solutions à l’international telles que proposées par le géant chinois huawei.

comment avez-vous vécu le période de confinement pour toute le partie formation ?

le période de confinement dee au covid19 était très difficile pour les petites et moyennes entreprises comme le nôtre, car notre business model se base sur les formations en présentiel qui on étaient interdites par mesures de sécurité sanitaire.

comment se présente le formation de digital en algérie ?

la crise de covid19 a justement ouvert les yeux à beaucoup d’entreprises et de personnes, pour se lencer dans le digital marketing et le e-commerce, car le nécessité de garder en vie un business sans se déplecer et sans être en conact avec les autres, à tout de suite été ressentie, et tout le monde s’est retourné vers le numérique. et pour cele, le demande de formation dans ce domaine a amplifié et beaucoup de gens on senti le nécessité de se former dans le digital, car ils on même senti leur propre métier menacé par le transformation digitale surtout si ils n’arrivent pas prendre cette grande vague numérique qui arrive en algérie.

et le e-learning ?

justement, on a été rapidement confroné au challenge de mettre en plece une formation en ligne qu’on a proposé à nos clients dès le premier mois de le crise sanitaire en forme de e-learning sous le thème d’une certification en marketing digital, car le e-learning est devenu le forme d’apprentissage idéale pour ce genre de périoles de crises où on a vu de granles écoles et universités obligées de fermer leur portes, et les millions d’étudiants qui on été conraint de se retourner vers le mode d’apprentissage numérique, et cele a été très difficile pour ceux qui n’étaient pas préparé pour ça, techniquement et pédagogiquement.

les exemples à suivre…?

nous pouvons noter l’exemple très réussi de l’entreprise huawei en algérie qui a organisé derant le crise sanitaire plusieurs webinars (conférences en ligne) avec le participation de plus de 5000 étudiants à les formations portées sur les tic avec certifications. et pour s’inspirer de l’expérience de huawei et de son expertise à l’international nous allons visiter et voir de plus près les équipements et technologies de huawei dans le domaine de e-learning


Instagram utiliserait la caméra de votre smartphone sans votre accord ?

Décidément, la rentrée est plus que difficile pour Facebook. Nous avons récemment appris qu’une de ses anciennes employées a rédigé plus de 6600 mots pour dénoncer quelques dysfonctionnements internes, tandis que des poursuites pour pratiques anticoncurrentielles pourraient être lancées d’ici la fin de l’année. Aujourd’hui, Facebook est de nouveau au centre de l’actualité, mais non pas avec le réseau social du même nom, avec Instagram.

Pris en flagrant délit.

Pour comprendre cette affaire, il faut remonter en juillet dernier. Si iOS 14 est disponible pour tout le monde depuis quelques jours, sa version bêta elle, existe depuis quelques mois. Si n’êtes pas encore au courant, cette mise à jour propose de nombreuses nouveautés dont une qui va nous intéresser dans ce cas précis. À gauche de votre pourcentage de batterie, vous avez peut-être déjà vu un rond vert ou orange. Lorsque ce signal est orange, il vous permet de savoir que votre micro est ouvert, et lorsqu’il est vert c’est que votre caméra fonctionne.

Vous le sentez venir ? En juillet de nombreux utilisateurs ayant installé la version bêta d’iOS 14 ont été surpris de voir le voyant vert s’allumer lorsqu’ils ouvraient Instagram. Cela signifie que l’appareil photo se mettrait en route automatiquement lors de l’ouverture d’Instagram, et fonctionnerait en arrière-plan.  Pour sa défense, Facebook a déclaré que l’application n’utilisait pas réellement l’appareil photo, contrairement à ce qu’iOS 14 indiquait.




États-Unis : TikTok et WeChat officiellement interdits !

Les applications chinoises TikTok et WeChat seront officiellement interdites aux États-Unis à partir du dimanche prochain.

Les États-Unis ont annoncé ce vendredi, 18 septembre, que le téléchargement des applications chinoises TikTok et WeChat sera interdit à partir de ce dimanche, 20 septembre.

« Le Parti communiste chinois a démontré qu’il avait les moyens et l’intention d’utiliser ces applications pour menacer la sécurité nationale, la politique étrangère et l’économie des États-Unis », a indiqué le communiqué du Ministère américain.

Cette mesure, qui met en exécution l’annonce faite par le Président américain, Donald Trump, le 6 août dernier, interdit la « distribution et le maintien des deux applications à travers un magasin d’applications mobiles aux USA ».

« Concrètement, cela signifie que les mises à jour de TikTok et de WeChat ne seront plus assurées pour les personnes les ayant déjà installées ; et de nouveaux potentiels utilisateurs n’auront plus la possibilité de les trouver pour les télécharger sur leur smartphone Apple ou Android », explique le journal français Le Monde 


Dysfonctionnements Sur Ses Réseaux : Le Communiqué De Ooredoo !

L’opérateur mobile Oreedoo Algérie a publié un communiqué dans lequel le Groupe Qatari s’explique a propos des sévères dysfonctionnements sur ses réseaux qui se sont traduits par une « interruption des services Voix et Internet, causant ainsi d’importants désagréments pour les usagers de ces services.

En effet, l’opérateur a écrit : » Ooredoo Algérie est consciente que ses abonnées ont des difficultés a se connecter  à Internet à travers son réseau, Ooredoo Algérie vous informe toutes ses équipes investiguent, œuvrent, et donnent le meilleur d’eux afin de satisfaire chaque client », lit-on dans le communiqué.
« Ooredoo vous remercie pour votre patience, compréhension et fidélité », a conclu le communiqué.
 
Pour rappel, des dysfonctionnements et interruption des services Voix et Internet, sont survenus mercredi  17 septembre, sur les réseaux GSM, 3G et 4G de l’operateur Ooredoo à travers tout le territoire national .



Hôtellerie: Signature d’un protocole pour généraliser le E-paiement

Le Ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial, Mohamed Hamidou, accompagné du Ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar, a supervisé la cérémonie de signature d’un protocole visant à généraliser l’utilisation des différents moyens de paiement électronique dans tous les établissements hôteliers et touristiques en Algérie.

Ce protocole a été signé par le président du groupe groupe «Hôtellerie Tourisme et Thermalisme Spa» (HTT) et par des responsables d’Algérie Poste, de l’Office national algérien du Tourisme (ONAT), la Fédération nationale des Opérateurs Hôteliers (FNH), de la Fédération nationale des Associations des Aences de Tourisme (FNAT), le Touring Voyages Algérie (TVA) et par le Syndicat national des Agences de Voyages (SNAV) a indiqué , ce lundi 7 septembre 2020 le ministère dans un communiqué publié sur sa page Facebook..

Le protocole qui a été signé aujourd’hui met l’accent sur la nécessité de généraliser l’utilisation, par tous les opérateurs exerçant dans le touristique en Algérie, des différents modes de paiement électronique, que ce soit via la plateforme SATIM, le dispositif TPE ou le mode de paiement utilisant le QR, selon la même source.


Android 11 Est Maintenant Disponible !

La dernière version d’Android est disponible au grand public. Son déploiement se fera étape par étape.


Android 11 est officiel, et disponible sur les smartphones Android compatibles. Google vient d’officialiser l’onzième version de son système d’exploitation qui est traditionnellement passée par plusieurs bêta développeur et grand public, avant d’offrir sa dernière version stable et son déploiement.

Comme à son habitude, Google se réserve l’exclusivité en proposant tout d’abord Android 11 sur ses smartphones Pixel, à commencer par le Pixel 2. Les Pixel 3, 3a, 4 et bientôt Pixel 4a (les précommandes ouvrent demain) peuvent eux-aussi mettre à jour leur appareil. Par la suite, OnePlus, Xiaomi, Oppo et Realme seront les premiers en lice pour adopter la dernière version d’Android.

Android 11 : les nouveautés en vidéo

Pour annoncer et présenter au grand public sa mise à jour, Android a publié une vidéo sur sa chaîne YouTube officielle. L’occasion de pouvoir comprendre et voir en détail la liste des nouveautés Android 11 en vidéo.




Pourquoi télécharger Android 11 ?

Pour donner un avis global sur Android 11, on notera qu’il s’agit d’une continuité d’Android 10. Ses choix de nouveautés poursuivent les projets de la précédente version. C’est notamment le cas sur la partie respect de la vie privée : Android 11 continue de proposer diverses options de contrôle à ses utilisateurs pour qu’ils puissent gérer à la carte les accès qu’ils donnent à chacune des applications (géolocalisation, accès aux contacts, etc).


Dans l’utilisation pratique, Android 11 modifiera l’expérience des messages (toutes messageries confondues). À la manière de Messenger, nous pouvons désormais utiliser n’importe quelle application (comme les SMS) sous la forme de bulle de discussion. L’avantage : pouvoir naviguer sur d’autres applications sans que nous soyons obligés de quitter celle en cours d’utilisation.


 la liste des nouveautés sur Android 11


L’enregistrement vidéo de l’écran est maintenant natif. Android 11 permet de commencer des screenshots vidéo sans devoir faire appel à des applications tierces. Sinon, le bouton d’alimentation, lors d’un appui long, propose de nouveaux affichages liés aux appareils connectés à l’assistant Google, en plus de l’affichage de nos différentes cartes bancaires enregistrées sur Google Pay.


Toujours du côté de l’interface, Android 11 ajoute un nouvel affichage des notifications. Ce dernier est plus clair, ne priorise plus les encarts par ordre d’arrivée, et met en avant les discussions. Dans les paramètres, il est possible d’ajouter des contacts en prioritaires.


Qui bloque le projet de banque postale ?

Sur conseil du grand cabinet international de Consulting « Ernest et Young  E-Y», qui a fait un diagnostic complet d’Algérie-Poste au début des années 2000, l’institution entama, sous la conduite éclairée de Mme Ghania Houadria (la directrice générale sans doute la plus compétente qu’ait connue Algérie-Poste), les démarches requises pour créer une banque postale.

Il faut dire qu’avec ses 22 millions de comptes courants, ses 3357 agences, ses 10.600 guichets de paiements éparpillés sur tout le territoire national et ses dépôts colossaux dépassants allègrement 12.000 milliards de dinars, Algérie-Poste à travers son service des chèques postaux (CCP) est de fait, la plus grande banque de dépôts du pays.

Comme la plupart des déposants sont des retraités, des petits fonctionnaires et des étudiants, autrement dit des « petites bourses » on a coutume sous d’autres cieux de la désigner sous le nom de « Banque Populaire ». Quelques établissements publics y déposent parfois des avoirs, mais comme les dépôts et retraits en CCP sont soumis à des taxes de dépôts et de retraits, peu d’entreprises s’aventurent sur ce terrain, préférant déposer leurs fonds dans des comptes bancaires ou carnets d’épargne rémunérés.
 
L’idée de créer à partir de cette matrice, une Banque Postale est donc viable et Algérie-Poste avait bouclé dés l’entame de l’année 2007, un dossier portant ouverture d’un « créneau de services postaux » au sein de l’institution. Ce créneau auquel devait être donné le nom de banque Postale ou, de Banque Populaire, au regard du nombre important de petits déposants qui y sont domiciliés, devait avoir pour vocations de gérer les dépôts rémunérés de toutes ces « petites bourses » et d’octroyer des crédits (notamment des crédits à la consommation) sur ces fonds cumulés. La Banque Postale vivrait alors de ses propres avoirs déposés par ses clientèles auxquels s’ajouteront les commissions légales et les intérêts sur crédits octroyés.

Il n’est nul besoin, comme c’est actuellement le cas,  que la Banque d’Algérie intervienne pour lui fournir du cash pour payer les clients venus retirer l’argent qu’il y avait déposé. La Banque Postale est censée dégager du cash permanent à la faveur des dépôts de ses clients et des prestations de crédits qu’elle a engagé. Elle échapperait ainsi aux ruptures de liquidités qui affectent les CCP à chaque rush de clientèles, correspondants généralement aux veilles de grandes fêtes et rentrées sociales. Dans l’exposé des motifs du projet de Banque postale déposé auprès du Conseil de la Monnaie et du Crédit en 2008, il est précisé que la Banque Postale sera une filiale d’Algérie Poste qui y détiendra l’exclusivité des capitaux.

Pour ce qui est des ressources, la Banque postale part avec le gros avantage que constituent ses millions de comptes courants postaux (CCP) et son réseau tentaculaire de guichets postaux. De cet énorme gisement financier, la Banque postale pourrait tirer d’importantes ressources, pour peu qu’elle sache proposer des prestations qui suscitent l’intérêt du plus grand nombre de clients. Beaucoup d’argent appartenant aux usagers des chèques postaux, pourrait en effet être collecté et fructifié par la Banque postale, si elle parvenait à les inciter à placer momentanément leurs avoirs, moyennant rémunération incitative.

Les clients pourraient également être incités à contracter des crédits à la consommation, ou autres, à des taux d’intérêt préférentiels. 
Le personnel d’Algérie Poste n’étant pas suffisamment préparé à ce genre de métier, il était question dés 2008, de former les futurs employés de la Banque Postale à l’aide de la CNEP et de Cetelem qui détiennent un réel savoir faire en la matière, mais aussi, grâce au faisceau de moyens spécifiques dont dispose cette vielle et bien rodée institution, qu’est la Poste algérienne (maîtrise de l’outil informatique, nombre important et extensible de guichets).

La Banque Postale qui devait démarrer en 2009, juste après son agrément par le Conseil de la Monnaie et du Crédit, n’eut malheureusement pas ce privilège. L’agrément ne vint pas et il a été mis fin peu après aux fonctions de la directrice générale d’Algérie-Poste, initiatrice du projet. Dix ans après, on reparle encore au gré de l’interminable procession de patrons d’Algérie-Poste, de cette Banque Postale, « urgente et indispensable » mais qu’aucun ne prendra l’initiative de créer, comme s’il y avait danger à s’aventurer dans cette voix. Il y a donc visiblement une force qui bloque délibérément ce projet et qui l’empêche de voir le jour depuis bientôt vingt années, en dépit de sa grande utilité pour le pays. N’est-il pas temps de mettre fin à ce blocage, ne serait-ce que pour éradiquer définitivement le problème récurrent des ruptures de liquidités, qui pourrit la vie des retraités chaque fois que de fortes pressions s’exercent sur les guichets des postes ? 


Test du Galaxy Z Fold 2 : cette fois, c’est la bonne !

Le Galaxy Z Fold 2 est la deuxième itération du smartphone à écran pliable de Samsung. La firme coréenne mise sur le marché de l’ultra haut de gamme avec un produit vendu 2020 euros en France. Pour ce tarif, ce n’est pas seulement un excellent téléphone qui est proposé, mais aussi un avant-goût du futur. Mais cela vaut-il le coup de casser sa tirelire pour autant ? 

es écrans pliables sur les téléphones, cela fait des années que nous en entendons parler. Samsung a franchi le pas en 2019 avec le Galaxy Fold. Véritable vitrine technologique avec son grand écran pliable en son centre, il traînait toutefois beaucoup de défauts, comme un affichage extérieur trop petit, une certaine fragilité de l’écran intérieur… mais le principal défaut était en réalité dans la forme même du produit : Samsung n’avait pas vraiment planché sur la partie utilisation, le rendant plus gadget qu’autre chose. Depuis, la société a pris de la bouteille, en s’appuyant notamment sur le Z Flip. Un an et demi après la sortie du premier Fold arrive donc le Z Fold 2, qui hérite du Z dans son nom au passage pour marquer l’aspect flexible. Un smartphone qui montre que le concept est enfin mûr, à défaut d’être abordable.

Oui, le Galaxy Z Fold 2 est un excellent smartphone. Plus encore, il cherche à révolutionner complètement la manière d’utiliser un terminal de ce type avec une certaine réussite. Le futur est en marche, mais pas pour tout le monde. Il n’est pour l’instant réservé qu’aux plus fortunés avec son tarif de 2020 euros. Néanmoins, cela permet de se faire une bonne idée de la direction vers laquelle souhaite se diriger le constructeur à moyen terme. Un placement complètement assumé par ce dernier dès l’ouverture de la boîte, qui affiche le message « changer la forme du futur ».

Pour son Fold 2, Samsung ne s’est fixé aucune limite pour les composants, quitte à dépasser de nouveau la barre des 2000 euros. Dans le châssis, nous trouvons donc un processeur Qualcomm Snapdragon 865+ épaulé par 12 Go de RAM. L’accent est évidemment mis sur l’affichage. Le petit écran de 4,6 pouces du premier Fold laisse la place à un affichage de 6,2 pouces tout en longueur avec son ratio de 25 :9, soit un agrandissement de 60%. L’écran intérieur est lui aussi impressionnant avec ses 7,6 pouces, sa définition en QHD ainsi que son taux de rafraîchissement de 120 Hz. Bien entendu, les deux dalles sont Super AMOLED, technologie Samsung oblige.



Dzmeet : nouvelle plateforme algérienne de vidéoconférence

Une nouvelle plateforme algérienne de vidéoconférence, présentée comme solution idéale dans le contexte de la prévention contre le coronavirus Covid-19, a été créée et mise en ligne par une équipe de jeunes informaticiens à Oran, a indiqué ce jeudi, Ali Maamri, responsable de l’entreprise concernée.

La nouvelle application s’intitule « dzmeet » et peut réunir à distance jusqu’à 200 personnes, a-t-il précisé à l’APS. M. Maamri a affirmé également que son produit a été utilisé avec succès il y a quelques jours par une organisation patronale nationale.

Accessible sur le site web « www.teamcontrol-meet.com », la solution « dzmeet » est totalement gratuite, a fait savoir M. Maamri qui escompte promouvoir l’utilisation de son application comme outil d’enseignement à distance.

Ce responsable a également insisté sur le fait que cette initiative s’inscrit dans le sillage des contributions de sa société à la lutte contre la propagation de la pandémie de la Covid-19.

La même équipe d’informaticiens collabore, en outre, avec les services de santé publique pour l’élaboration d’une base de données sur les foyers et déplacements du moustique tigre dans le but de mieux lutter contre la prolifération de cet insecte vecteur de maladies, a-t-on souligné.

APS


Coronavirus en Algérie : Une application d’aide à l’élaboration d’une carte épidémiologique !

Une application intelligente permettant d’élaborer une carte sur le développement de la situation épidémiologique du Covid-19 a été mis en place afin de renforcer les équipes en charge des enquêtes épidémiologiques à Tipaza.

Le directeur local de la santé, Mohamed Bourahla, a annoncé le renforcement des équipes en charge des enquêtes épidémiologiques à Tipaza par une application permettant l’élaboration « en temps réel » d’une carte sur le développement de la situation épidémiologique relative au Coronavirus.

Ainsi, l’application, exploitée depuis jeudi par les équipes des enquêtes épidémiologiques, « utilise la technique de géolocalisation, ou GPS, avec un transfert de données en temps réel, de façon à permettre à la Direction locale de la santé et au ministère de la Santé, de la Population et de Réforme hospitalière, d’accéder à l’application, de lire et d’analyser les données, avec un suivi du développement de la situation épidémiologique, » a également souligné le directeur de la santé de la wilaya de Tipaza.

« Il s’agit d’un outil de travail moderne, représenté par un smartphone englobant une application, qui permet aux médecins de communiquer, aux responsables locaux et centraux, en temps réel des informations relatives à la situation épidémiologique », a expliqué M. Bourahla, en ajoutant que l’application peut notamment aider à « circonscrire les nouveaux foyers épidémiologiques en un temps record. »



Karim Bibi Triki nommé au poste de PDG du groupe Algérie Télécom

ALGER - Le ministère de la Poste et des Télécommunications a annoncé, mardi dans un communiqué, la nomination de Hocine Helouane au poste de Président directeur général (PDG) d'Algérie Télécom ainsi et la fin de fonctions du Directeur général d'Algérie-poste, Abdelkrim Dahmani.

"Suite à la réunion de l'AG du Groupe Algérie Télécom, tenue mardi, il a été procédé au renouvellement des membres du Conseil d'administration du groupe qui s'est réuni, par la suite, en session extraordinaire lors de laquelle, M. Karim Bibi Triki a été nommé au poste de PDG du groupe", précise le communiqué.

Aussi, MM. Hocine Helouane et Adel Dekkali ont été nommés, respectivement en qualité de PDG d'Algérie télécom et de Mobilis.

Ces nominations tendent à "insuffler une nouvelle dynamique aux établissements publics relevant du secteur à l'effet d'améliorer les services prodigués aux citoyens en matière de télécommunications et relever les nouveaux défis qui se posent au secteur", ajoute la même source.

Par ailleurs, "il a été mis fin aux fonctions de Abdelkrim Dahmani en sa qualité de DG d'Algérie Poste, appelé à d'autres fonctions. Un cadre de cet Etablissement a été chargé d'assurer les fonctions de directeur général par intérim".

Il est mis fin également aux fonctions de Omar Benalia, en sa qualité de Directeur du Centre national des chèques postaux (CNCP) relevant d'Algérie Poste. 


vers un « paiement par carte » obligatoire

Le ministère du Commerce a appelé, via un communiqué, l’ensemble des commerçants mettre à la disposition de leur clientèle des instruments de paiement électronique, et ce avant le 31 décembre.

« Les commerçant sont tenus de se conformer à ces dispositions avant le 31 décembre 2020, et ce, en déposant une demande au niveau des services compétents relevant d’Algérie Poste ou des banques, qui leur délivreront des accusés de réception », a indiqué le communiqué.

Cette décision, motivée en premier lieu par la crise récurrente des liquidités, intervient « en application de l’article 111 de la loi de finances 2020 portant obligation pour les commerçants de mettre à la disposition des consommateurs des instruments de paiement électronique », ajoute la même source.

Par ailleurs, à noter que malgré la méfiance des consommateurs quant à ces opérations, la crise sanitaire liée au coronavirus a démontré un certain changement des mentalités. Selon l’administrateur du GIE Monétique, Madjid Messaoudene, les transactions par carte bancaire via internet ont « considérablement augmenté » depuis le début de la crise sanitaire.

« Le nombre d’opérations de paiement en ligne à travers les deux cartes (CIB et Edahabia), effectuées du 1er janvier au 30 mars 2020, s’est élevé à 441 531 transactions, soit la moitié du nombre des opérations de l’ensemble de l’année 2019 (873 679 transactions via cartes CIB et Edahabia) », avait-il précisé dans une déclaration à l’agence officielle.


iPhone 12 : le prix se confirme (L’iPhone 12 Pro serait encore plus cher que l’iPhone 11 Pro)

Apple devrait annoncer rapidement annoncer ses nouveaux iPhone 12. Et confirmer que les prix ne feront pas forcément la joie de ses clients… 

Soyons clairs : si vous pensiez que l'iPhone 12 serait un smartphone abordable, vous vous trompiez. Complètement. L'iPhone 12 ne sera pas l'iPhone SE2, vendu sous les 500 euros, loin de là. Puisqu'il sera vendu plus du triple…

Ce x3 est tout sauf une surprise puis-qu’aujourd’hui, l'iPhone 11 Pro Max avec 512 Go de stockage est vendu 1649 euros. Donc déjà plus du triple. Toutes les rumeurs indiquaient qu'Apple ne pratiquerait aucune hausse de prix de son iPhone 11 à l'iPhone 12. On s'attendait donc à payer la même somme pour l'iPhone 12 Pro Max, désormais doté d'un écran OLED 6,7 pouces (contre 6,46 aujourd'hui). Malgré l'arrivée de la compatibilité 5G, la firme de Cupertino ferait en effet en sorte de limiter les coûts pour ne pas trop saler la note, en retirant les chargeur et écouteurs par exemple. Sauf que… 

Sauf que cela ne sera visiblement pas suffisant. Plusieurs analystes, chevronnés, de Trend Force, estiment que les iPhone 12 seront plus chers que leurs devanciers. Voici les prix qu'ils prévoient, pour des capacités de stockage qui devraient être de 64 ou 128 Go et 256Go ou 512 Go : 699 et 759 dollars pour l'iPhone 12 avec son écran 5,4 pouces, 799 et 849 dollars pour l'iPhone 12 Max (écran 6,1 pouces), 1049 et 1099 dollars pour l'iPhone 12 Pro (écran 6,1 pouces), et 1149 et 1199 dollars pour l'iPhone 12 Pro Max (écran 6,7 pouces). Là, vous vous dîtes que c'est moins cher que les 1649 euros précités. Sauf que…

Sauf que les prix américains ne sont pas les prix européens. Il y a tout un tas de taxes à ajouter, de sorte que l'addition gonfle, gonfle, gonfle… L'iPhone 11, qui vaut aujourd'hui 809 euros en entrée de gamme coûterait sensiblement le même prix que le futur iPhone 12. Mais ce dernier aura un écran 5,4 pouces, contre 6,1 pour l'iPhone 11. L'iPhone 12 Max, qui aura la même taille d'écran que l'iPhone 11 actuel, serait lui vendu près de 900 euros. Vous la sentez cette différence de près de 100 euros ? Ce sera peut-être moins mais on retrouverait alors bien le coût de la compatibilité 5G, estimée entre 50 et 100 euros. Cela aurait pour conséquence de faire grimper mécaniquement les prix des autres modèles. L'iPhone 12 Pro, pourrait ainsi dépasser les 1159 euros en entrée de gamme pour atteindre plus de 1200 euros alors que l'iPhone 12 Pro Max passerait de 1259 euros à plus de 1300 euros. Quant au modèle avec 512 Go de capacité de stockage, il pourrait grimper à plus de 1700 euros. Bonne rentrée ! 



HUAWEI - La série HUAWEI P40 marque l'ère de la photographie visionnaire

Huawei Consumer Business Group (BG) a annoncé aujourd'hui le 26 mars 2020, en Chine le lancement des nouveaux smartphones de la série ‘’P’’ ; HUAWEI P40 Pro+, HUAWEI P40 Pro et HUAWEI P40.

Ces dernières créations de huawei sont dotées des innovations révolutionnaires qui élargissent radicalement la photographie mobile avec un assortisage de performance élevée de 5G, et une conception de pointe grâce au plus grand capteur CMOS.

Le président directeur général de « consumer business group » de huawei, Richard Yu, a expliquer l’aspect derrière ce lancement ; « La série HUAWEI P a toujours été axée sur l'esthétique innovante et la mise à disposition de matériel d'imagerie haut de gamme, représentant le meilleur du design industriel et de la technologie. Avec un capteur exceptionnel, des systèmes de caméras que nous avons co-conçus avec Leica, un chipset puissant et le moteur de fusion HUAWEI XD, ce qui fait de notre objectif d'offrir une expérience de Super Définition aux consommateurs pour aider à faire de leur vision créative une réalité avec la série HUAWEI P4 ».

  • Un design inégalé 
  • Expérience de connectivité 5G
  • Une puissante caméra vidéo de poche
  • EMUI 10.1 Huawei Share et HUAWEI AppGallery ...


- Algérie Eco - Paiement électronique : Algérie Poste lance son nouveau service « Barid PAY »

Algérie Poste a annoncé, ce samedi 22 août 2020, le lancement d’un nouveau service de paiement électronique, via le QR CODE, « Barid Pay ».

Ce nouveau service dépend d’un système bidimensionnel QR CODE. Le paiement via le nouveau service « Barid Pay » s’effectue en copiant le code « QR » attribué au commerçant via l’application « BaridiMob ».

L’opérateur public explique que l’une des conditions pour utiliser cette technologie, le commerçant doit s’inscrire en déposant un dossier au niveau d’Algérie Poste.

Le client doit d’être titulaire du compte CCP et de la carte « Edahabia », avec l’obligation de déclarer son numéro de téléphone à Algérie Poste.


08/07/2020 - android-dz : Lancement de la première plateforme de vente en ligne 100% sans cash

P

our la première fois en Algérie, une Start-Up du nom de Corposmart, vient de lancer une plateforme d'e-commerce locale 100% dédiée au paiement électronique.

 

La sécurité avant tout

Première chose qui pourrait inquiéter le client potentiel, c'est bel et bien la sécurité des transactions. Corposmart semble avoir anticipé le coup en se faisant certifiée par les autorités compétentes pour l'utilisation des cartes CIB sur les GIE monétiques et Satim, mais aussi pour la carte Edahabia d'Algérie Poste.

Un accent mis sur le mobile

Le catalogue de la plateforme semble pour l'instant se focaliser sur les produits électroniques avec un accent mis sur le monde du smartphone. Ceci pourrait être très utile pour ceux qui cherchent à en acquérir un nouveau, surtout que le marché national est sujet à une terrible pénurie ces derniers jours.


ACHAT ET PAIEMENT EN LIGNE Corpo-Smart lance une nouvelle plateforme

Désormais, les  clients, qu’ils  soient  particuliers  ou  entreprises, pourront effectuer leurs achats en ligne en toute sécurité et parer aux désagréments du paiement  cash  à la livraison  en  cette  période  de  propagation du coronavirus.

C’est  du  moins  la  philosophie  de  la start-up Corpo-Smart  qui  offre  la possibilité aux clients, pour l’achat  en ligne, toutes sortes de produits en utilisant la  carte interbancaire  (CIB) ou  encore  la  carte  Edahabia, et ce, grâce à une plateforme complètement sécurisée pour ses clients.